Le pot-au-feu et ses variantes internationales

Le pot-au-feu séduit bon nombres de chefs cuisiniers internationaux. Et les variantes n’en manquant pas, sous toutes les couleurs, selon le pays. Si, autrefois, le pot-au-feu était le plat principal des français et se constituaient uniquement de que de légumes et d’os à moelle, voici les variantes du pot-au-feu, revisité par des chefs cuisiniers étrangers.

Au Québec, le pot-au-feu est appelé, le « Bouilli »

Les québécois sont de très bons cuisiniers. Le bouilli est l’un des plats typique de la gastronomie québécoise. Cette recette à base de légumes et de viande ressemble beaucoup à notre pot-au-feu. On y trouve surtout des légumes de saison surtout du chou. La différence, c’est que la viande est très cuite, elle est préparée un jour à l’avance, et la cuisson peut durer 2 jours d’affilé. Il y a donc moins de gras et c’est plus léger. La viande utilisée est la palette de bœuf. On y voit aussi des haricots verts, des légumes que l’on ne voit pas dans le pot-au-feu traditionnel. 

En Espagne, le cocido

Les espagnols adorent les plats épicés. Mais le cocido, ou « cuits » n’est pas si épicé que cela. c’est un repas quasiment complet, et ce n’est pas une copie du pot-au-feu français. Puisque c’est une recette traditionnelle que les espagnols mangent très souvent. Le cocido comprend plusieurs assiettes : un bol de soupe, une assiette de légumes cuits coupés en gros morceaux, une autre assiette de viande, et une assiette de haricots. C’est donc un pot-au-feu séparé en plusieurs assiettes.

En Asie de l’est : le hot pot

Quand vous êtes de passage en Indonésie, en Malaisie ou en Thaïlande, ne manquez pas cette recette savoureuse. Elle est très proche du pot-au-feu traditionnel. Pour la cuisson, le cuisinier se sert d’un bol en métal posé sur le feu, qui lui-même, se trouve au beau milieu de la table à manger. La cuisson se fait donc devant les invités. Les légumes sont ajoutés petit à petit, ainsi que la viande coupée en lamelles. Au lieu d’utiliser des légumes en gros morceaux, le hot pot contient des feuilles de légumes, des champignons et des boulettes d’œufs. Pour plus de goût, le hot pot peut aussi contenir des crustacés.

Le Yémen et le marak temani

C’est carrément du pot-au-feu décliné en deux versions : la viande de poulet et la viande de bœuf. Cette dernière est la plus appréciée. La particularité de ce bouillon est le fait qu’elle soit très épicée, puisqu’elle contient du cumin, du poivre noir et beaucoup de curcuma. La recette traditionnelle contient même du piment appelé s’hug.
Bref, le pot-au-feu a plusieurs variantes, dans tous les pays du monde. Ce ne sont pas des copies, encore une fois, mais le concept est le même. Le pot-au-feu contient des légumes et de la viande. À part les recettes citées ci-dessus, vous pouvez encore voir sur Internet, les recettes Bulalo des Philippines, le cozido du Portugal, le irish de l’Irlande ou encore le Potjiekos de l’Afrique du Sud.

Contactez-nous

Veuillez remplir le formulaire ici-bas pour vous inscrire.